Présentée en 2001 et en vente l’année suivante, la Harley Davidson V-Rod tire sa révérence fin septembre.

Très officiellement, cette moto atypique dans la gamme HD prend sa retraite car elle ne répond pas aux normes Euro 4 qui entreront en vigueur au 1er janvier 2017.

Dans les faits, ce « vilain petit canard » raillé par une très grande partie de la «Planète biker », mélange improbable entre un dragster et un custom, n’a jamais réellement trouvé son public !

Harley davidson a pourtant soutenu à bout de bras la« boîte à eau» (dixit le milieu biker) en la déclinant en de très nombreuses versions (V-Rod Muscle, Night Road Special et la très européenne Street Road) et en allant jusqu’à faire passer la cylindrée du Twin liquide à 60° baptisé «Revolution» de 1130 cc à 1250cc pour gratter un chouia de couple à bas et moyen régimes.

Mais les chiffres sont cruels :
Le « Power Cruiser » by Milwaukee ne s’est vendu qu’à 232 exemplaires en France en 2015 alors que le total des ventes de Harley-Davidson s’élevait à 7538 motos. No comment ! La messe est dite…

En 15 ans, moins de 5000 V-Rod ont trouvé preneur dans l’Hexagone…

Pour être clair, la V-Rod fut (il faut désormais s’habituer en en parler au passé) un… FLOP en Europe et « The Big Flop » aux USA !!!

Harley Davidson V-Rod

V-Twin liquide Calé à 60° développé en collaboration avec le centre de recherche Porsche.

Pourquoi La Motor Compagny irait investir dans une homologation Euro 4 d’un dragster des rues vieillissant ?

Enfin et non des moindres, Indian propose désormais avec la Scout une moto avec un cahier des charges très proches, autrement dit un power cruiser de 1133 cc, qui est tarifé quasiment 6000 à 7000 euros de moins que la Harley (!) . Avec le différentiel,  nous pouvons quasiment mettre dans notre garage un Sportster Iron !

Un Power Cruiser à moteur Milwaukee Eight , traité à la manière de la Victory Octane,  pourrait très bien être « dans les rails » du coté du 3700 West Juneau Avenue.

En effet, l’Octane a été très bien accueillie par la presse comme par les motards.  Un gros power cruiser animé par un « classique » V-Twin ne mettrait pas en émoi la communauté biker et permettrait au constructeur de faire son grand retour dans ce segment de marché.

PS : Si vous désirez acquérir cette moto désormais « collector », dépêchez-vous. Il reste une soixantaine de V-Rod, tous modèles confondus dans le réseau français.