Harley-Davidson Sporster S

Harley-Davidson Sportster S : Révolution à Milwaukee

Dernière mise à jour:

On avait supputé ici et là que le futur roadster frappé du Bar and Shield porterait le nom de « Bronx » ou de « Streetfighter » et bien, il n’en est rien ! Sous la pression probable du service marketing, le nouveau Sportster s’appelle simplement « Sportster S ». Il est vrai que cette moto sortie en 1957 a le statut d’institution ou d’icône bien au-delà de la « sphère biker ».

Une esthétique de petite frappe

Les designers de Milwaukee ont fait des choix forts. Le Sportster S est campé sur de gros boudins (160 mm de large à l’avant et 180 à l’arrière) qui ont fait le succès du Forty Eight. Ils sont accompagnés par un réservoir effilé de seulement 11,8 litres qui met en valeur un V-Twin noir et bronze évoquant, au choix, la livret des Lotus de F1 John Player Special ou le casque de Barry Sheene.

La coque arrière et l’échappement haut 2-en-1-en-2 rappellent le racer XR750 de 1972, histoire de souligner que, oui, Harley-Davidson a un passé sportif qui justifie le « S » de ce modèle.

Le phare Daymaker à LED adopte une forme ovale, décalée par rapport au reste de la production moto. On retrouve ce partie-pris stylistique sur le Fat Bob ou la Pan America. On aime ou on déteste mais cela a le mérite de ne laisser personne indifférent !

Le V-Twin Revolution Max T

Le constructeur américain n’a pas investi plusieurs centaines de millions de dollars dans un nouveau moulin uniquement pour le trail Harley-Davidson Pan America 1250.

Le Sportster S utilise donc le V-Twin de 1252 cm3 ouvert à 60°sous une déclinaison baptisée « Revolution Max T » (le « T » pour « torque » soit « couple en français).

Le Sportster S dispose de 121 ch à 8 250 tr/mn (50 ch de plus que le Sportster 1200 !) et 120 Nm de couple dès 6000 tr/mn (98 Nm sur le Sportster 1200 de 2020). Ces valeurs sont volontairement en deçà du maxi-trail afin de privilégier « du gros couple » aux régimes intermédiaires soit l’ADN du constructeur.

La partie-cycle

nouvelle Harley-Davidson 2021
Sportster S et Pan America 1250 partagent le même Twin mais aussi le même cadre.

Le moteur porteur permet au Sportster S de ne peser que 228 kg en ordre de marche soit un gain de 30 kg par rapport au modèle de 2020. Il apporte également une rigidité toute autre bienvenue vu la furia mécanique du V-Twin Revolution Max .

Au niveau des suspensions, nous trouvons une fourche inversée de 43 mm et un mono amortisseur avec réglage de la précharge de marque Showa.

Le freinage avant est confié à un étrier radial monobloc à quatre pistons Brembo pinçant un disque de 320 mm de diamètre. Il est secondé à l’arrière par un étrier à deux pistons agissant sur un disque de 260 mm de diamètre. Les jantes en aluminium coulé de 17 pouces à l’avant et 16 pouces à l’arrière sont chaussées en Dunlop de belles sections.

La vie à bord du Sportster S

Harley-Davidson Sporster S 2021

La hauteur de selle de 755 mm est à mi-chemin entre la nouvelle Ducati Monster 1200 (795-820 mm) et la V-Rod (660 mm) avec une position des commandes aux pieds relativement avancées invitant à profiter du couple moteur.

Comme il se doit en 2021, le Sportster S reçoit un pack électronique conséquent avec trois cartographies (Sport, Route et Pluie) plus deux versions personnalisées, un ABS en virage et un contrôle de la traction.

L’interface homme-machine est assurée par un écran TFT de 4 pouces de diamètre placé au centre du guidon qui indique la pression des pneus, permet la navigation GPS et l’info-divertissement (appels téléphoniques et musique) via une application pour smartphone.

Que penser du Sportster S ?

Harley-Davidson Sporster S

À travers cette machine, Harley-Davidson cherche à capter une clientèle plus jeune aux USA , car contrairement à l’Europe, le Sportster ne générait pas des volumes de vente faramineux. Là bas, la Motor Compagny traîne l’image de motos pour « baby boomers » et cette Harley sous stéroïdes pourrait changer la donne…

Le Sportster S risque d’être fraîchement reçu auprès des bikers, car il abandonne toute filiation avec son illustre aîné : bye-bye le V-Twin à 45° à refroidissement par air et bonjour le « bouilleur » bardé d’électronique.

Milwaukee ne délaisse pas pour autant sa clientèle « hardcore » puisqu’il propose le Street Bob très exactement au même prix. Tiens, tiens…

Harley-Davidson Sportster S : Disponibilité et tarif

Il sera disponible dans les concessions Harley-Davidson dès septembre 2021 pour un tarif de 15 690 € en trois coloris (Vivid Black, Stone Washed White Pearl et Midnight Crimson) soit environ 2 500 € de plus que l’ancienne génération ! La révolution selon Milwaukee n’est pas donnée !