Ben Hardy participa à la construction des machines du film « Easy Rider » avec un autre afro-américain : Cliff « Soney » Vaughs.

Durant le mois commémorant l’histoire des afro-américains aux USA, Harley Davidson rend hommage à cette communauté à travers une exposition dans son musée de Milwaukee.

Plus précisément, Harley Davidson nous fait découvrir ou redécouvrir ces pionniers  qui ont porté leur pierre à l’édifice de l’histoire de la Motor Compagny, de la moto américaine et de la lutte contre la ségrégation raciale.

Cette exposition propose des motos et images de trois légendes de l’histoire de la Motor Compagny :

William B. Johnson le tout premier concessionnaire afro-américain, Bessie Stringfield, la première femme de couleur à conduire en solo une Harley Davidson à travers les USA dans les années trente et quarante et le customisateur de Los Angeles Ben Hardy qui participa à la création de l’une des plus célèbres motos au monde, la Captain America (mais aussi la Billy Bike ») du film Easy Rider.

Bessie Stringfield

Bessie Stringfield

non efficitur. commodo dapibus risus. massa neque. nunc ut mi, consequat. Curabitur