Harley-Davidson vient de dévoiler les nombreuses inconnues qui tournaient autour de l’un de ses programmes parmi les plus ambitieux de sa pourtant très longue histoire.

En début d’année 2019, Harley-Davidson avait confirmé la commercialisation de la LiveWire mais aucune information technique n’avait été donnée sur ce projet lancé il y a 5 ans. La chose est donc faite !

Harley-Davidson sera donc le premier grand constructeur de moto à intégrer dans sa gamme une moto électrique.

Pour paraphraser Neil Armstrong en ce 50ème anniversaire des premiers pas de l’Homme sur la Lune, c’est un pas de géant pour la firme de Milwaukee mais également un saut dans l’inconnu !

En effet, aussi bien en terme de design que de motorisation, la LiveWire abandonne toute référence aux cruisers qui ont fait sa renommée. Cette moto est l’avant garde d’autres véhicules zéro émission que le constructeur devrait proposer dans les cinq années à venir.

Cette moto électrique disponible en noir, orange et jaune, à l’allure d’un roadster européen avec sa selle creusée, évoque par quelques aspects la XR 750 au niveau du traitement du réservoir et de sa poupe. Mais là, s’arrête toute comparaison avec une moto déjà conçue par la Motor Co.

moto électrique

La LiveWire est bâtie autour d’un cadre périmétrique en aluminium coulé fait de plusieurs sections : colonne de direction, segments droit et gauche.

Les performances

Le V-Twin cède sa place à un moteur électrique baptisé « Revelation » de couleur argent qui transmet la puissance à la roue arrière via une courroie comme une classique Harley-Davidson à énergie fossile.

Il produit 105 ch pour un couple instantané de 116 Nm. Ces chiffres sont légèrement en deçà de sa compatriote mais néanmoins rivale, la Zero SR/F forte de 110 ch et de 190 N.m de couple.

On notera que la LiveWire se dote d’un freinage arrière régénératif.

Il s’agit d’une première dans le domaine des motos électriques. Autrement dit, lorsque vous coupez les gaz, l’énergie cinétique de la roue arrière recharge la batterie comme dans les voitures hybrides ou sur une Formule Un.

Harley-Davidson LiveWire

La LiveWire abat le 0 à 97 km/h en 3 secondes et le 97-128,8 Km/h est réalisé en 1,9 secondes. Des performances digne d’une supercar !

L’autonomie et les temps de recharge

La batterie est un élément de 15,5 kWh lithium-ion garanti 5 ans et quelque soit le kilométrage. Gageons que dans 5 ans ces batteries seront techniquement totalement obsolètes compte tenue des progrès technique en la matière.

L’autonomie affichée est de 252 km en ville et de 152 km en utilisation mixte.

Sous le faux-réservoir se cachent deux prises : L’une permet une recharge normale de la batterie sur le secteur nécessitant 12 heures et 30 minutes alors que la seconde via une borne « type 3 » permet une charge accélérée en 1 heure.

Harley-Davidson LiveWire électique

La LiveWire est annoncée pour 249 Kg. Ce poids élevé est selon les ingénieurs de Harley-Davidson à imputer à la batterie et au moteur qui représentent à eux deux 70% de l’embonpoint du roadster américain.

La partie-cycle

Cette moto électrique est dotée de suspensions Showa.

A l’avant, la LiveWire est équipée d’un double disques de 300 mm pincés par deux étriers à quatre pistons radiaux. Les jantes en aluminium de 17 pouces sont chaussées en Michelin Scorcher Sport dont les bandes de roulement sont de 120 mm à l’avant et 180 mm à l’arrière.

La LiveWire : Une moto bien finie

La finition, malgré des éléments de carrosserie en matière plastique de la première Harley écolo est particulièrement soignée.

Aucune soudure disgracieuse sur le cadre et aucun câble ne sont visibles. Par un soucis d’économie d’échelle, les comodos et les rétroviseurs sont identiques aux modèles thermiques. L’éclairage est naturellement à LED.

Une moto électrique à l’électronique de pointe

Le pilote dispose d’un écran TFT couleur dont les principales données affichées sont la vitesse et le niveau de charge de la batterie.

Harley-Davidson a également développé une application pour smartphone indiquant par exemple la borne de recharge rapide la plus proche.

Le calculateur de bord propose 7 modes de conduite dont 4 programmés (pluie, sport, route et économie) et 3 personnalisables.

Naturellement, la moto électrique de Milwaukee se dote de toutes les aides à la conduite bien utiles pour cette moto très coupleuse : ABS cornering, anti-patinage, suspension arrière pilotée et gestion du système de freinage régénératif afin d’empêcher que la roue ne se bloque.

Elle sera disponible à l’automne 2019 auprès des officiels dealeurs hexagonaux pour la somme de 33 900 €.

eleifend sit massa ipsum ipsum tempus eget