En 1990, le tandem Willie G. Davidson et Louie Netz dessine un cruiser qui marie passé et modernité. C’est le Fat Boy.

Rappel historique

Cette moto est propulsée par le V-Twin 1340 cm³ Evolution sorti en 1984. Ce bicylindre désormais tout aluminium à la fiabilité proverbiale est logé dans la partie-cycle Softail apparue la même année. Ce cadre donne aux motos américaines des airs de rigide puisque les deux amortisseurs sont cachés sous le moteur et la boîte.

A une époque où l’on ne parlait pas de motos « néo-vintage » ou « néo-rétro », le Fat Boy revisite le grand livre d’histoire de la Motor Compagny comme le prouve la présence d’un capotage de fourche et d’un phare de très gros diamètre chipés à l’Hydra Glide de 1949.

Fat Boy 1990
Cette première version sera produite à 4400 exemplaires.

Le génie des deux designers, qui avaient par le passé imaginé entre autres le café racer XLCR, est là ! Le Fat Boy est bien plus qu’un Heritage dépouillé. Il est un savant dosage entre des influences venues du passé et modernes comme ses roues pleines en aluminium coulé qui revisitent les lakesters de la fin des années 40 roulant à El Mirage ou Bonneville.

Un ragot de biker

Selon une rumeur démentie par Willie G. Davidson à maintes reprises, le Fat Boy serait un hommage aux bombes atomiques larguées sur Hiroshima puis Nagasaki en août 1945 qui portaient les noms de code de « Fat Man » et « Little Boy ».

Exaspéré par les copies japonaises, le bureau du design aurait baptisé cette nouvelle moto de la sorte en mélangeant les surnoms des deux bombes A. Pour accréditer cette thèse, le logo sur le réservoir rappelle le blason de l’US Air Force alors que le coloris « grey ghost » présent uniquement sur le millésime 1990 évoque la couleur argentée de la carlingue des deux bombardiers B-29 ayant largués les bombes. Il est plus probable que Willie G. Davidson se soit inspiré de la livrée d’une moto lors d’une concentration…

Mais, c’est de ce genre d’anecdote que sont faites les motos charismatiques !

Star de cinéma

Terminator 2 harley-Davidson moto

Ce cruiser complètement décalé évolue dans un autre espace-temps et le cinéma ne s’y trompe pas. Dès 1991, le 7ème art donne à cette moto charismatique son heure de gloire avec le film : « Terminator 2 : Judgment Day ». Le Fat Boy aux mains d’Arnold Schwarzenegger rentre alors dans l’imaginaire collectif de tout un chacun.

En 2018, le Fat Boy fait peau neuve

Il abandonne la motorisation Twin Cam 110 pour recevoir le bicylindre Milwaukee Eight 114 ci qui reçoit désormais une paire de culasses à huit soupapes. Une première dans la longue lignée des V-Twin à 45° du constructeur américain ! Il adopte également un châssis Softail redessiné beaucoup plus efficient.

Le design du cruiser évolue quelque peu avec un capotage plus avant-gardiste et des jantes plus travaillées.

2020 : Fat Boy 30 th Anniversary

Cette série 30ème Anniversaire ne sera produite qu’à 2500 exemplaires. Cette moto n’évolue pas par rapport au modèle courant tant au niveau moteur que de la partie cycle. Les changements sont d’ordre esthétique et font la part belle à la couleur noire en lieu et place d’éléments chromés sur la version standard.

Ainsi, les roues pleines, le capotage de phare, repose-pieds, le guidon, les goussets de fourche, les échappements shotgun et les repose pied sont recouverts de ce coloris prisé par le peintre Pierre Soulages.

Seule exception, certaines pièces adoptent le bronze comme le logo sur le réservoir, une partie du filtre à air et la partie basse des culasses. Les inscriptions présentes sur le cache d’allumage et la trappe de réglage d’embrayage adoptent ce traitement très à la mode dans l’univers des montres.

Prix & disponibilité

Ce Fat Boy commémoratif est facturé pour la somme de 21.949 $ (20.024€) soit autour de 1500 $ de plus que le modèle standard et nous ne savons pas s’il sera distribué en France.

Ne doutons pas que ce modèle est un futur collector tant le Fat Boy incarne le renouveau du 3700 West Juneaux Avenue à Milwaukee après la période AMF et demeure une icône au sein de la gamme Harley-Davidson 2020.

in dolor amet, lectus Aliquam leo sit ultricies ut Nullam elit. efficitur.