Alors que Harley Davidson perd des parts de marché trimestre après trimestre, le plus ancien constructeur américain, Indian se porte dans une santé quasi impudique. Les mauvais résultats de la Motor Compagny doivent être relativisés par un environnement morose ( voir article ) pour toute l’industrie moto à l’exception d’Indian, de BMW et de Royal Enfield.

indian scout rsd custom

Et si en plus, on personnalise les Indian !

Les ventes d’Indian ont progressé de 17 % durant l’été 2017.

Milwaukee encaisse un uppercut en plein thorax avec des chiffres en repli de 6,7% au niveau mondial et de 9,3% pour le marché domestique au cours du second trimestre.

Le directeur du pôle moto en charge de l’usine de Spirit Lake analyse ces bons résultats car selon lui Indian a parfaitement su combiner sa riche histoire tout en proposant des motos ayant un style actuel et des motorisations modernes. De plus, les tarifs du constructeur né en 1901 à Springfield sont bien placés.

Tout comme Indian, BMW et Royal Enfield tirent leur épingle du jeu.

Au premier semestre 2017, le constructeur bavarois a vendu 88 389 motos soit une hausse de 9,5% par rapport à la même période en 2016. BMW enregistre sa cinquième année de croissance consécutive grâce à une politique commerciale très agressive. Cette progression se confirme aussi en France avec la vente de 9 947 motos au cours du premier semestre 2017 contre 8290 ventes sur la même période en 2016.

Ainsi, la gamme « Heritage » avec comme « tête de gondole » la néo rétro « NineT » se décline désormais en 5 versions. L’iconique BMW 1200 GS a connu une explosion de ses ventes (+ 17,3%) durant le premier trimestre 2017. La croissance de la firme à l’hélice est principalement européenne. Seul le Royaume Unis reste insensible aux charmes bavarois avec un effondrement des ventes de 14,1%. Un effet Triumph ?

Sortie de la K 1600 B Bagger

BMW Motorrad progresse légèrement aux USA (+ 3,8%) mais le constructeur mise beaucoup pour conquérir des parts de marché sur une toute nouvelle moto : la K 1600 B Bagger.

Comme son nom l’indique, ce premier Touring bavarois est d’abord destiné au marché américain où ces motos font un carton.  Ainsi, 50 % des Harley-Davidson vendues aux USA sont des modèles Touring ou FL… Bref, il va y avoir du sport !

Ce gros cruiser possède un 6 cylindres de 160 chevaux (sic !) pour 17,9 m.kg de couple max. Ce Bagger a d’ailleurs été officiellement présenté cet été lors de la grande messe biker de Sturgis (Dakota du Sud) ; tout un symbole !

Royal Enfield vertical twin

Continental GT Twin

Du coté du constructeur Indien, Royal Enfield s’attend à vendre 825 000 motos en 2017 contre 667 135 monocylindres en 2016.

Le premier constructeur mondial de motos a vu ses ventes (principalement absorbées par le marché intérieur) progresser de 55% en 6 ans. Un nouveau site d’assemblage va entrer en activité sous peu.

Il pourrait accueillir la futur Continental GT Twin qui est en phase finale de test comme l’atteste « l’image volée ». Ce Vertical Twin de 750 cc peut être le Cheval de Troie pour pénétrer le marché européen où les néo-rétro ont le vent en poupe. Elle concurrencera aussi la Harley Davidson Street 750.