Comme nous l’annoncions, La Captain America proposée à la vente samedi dernier à Los Angeles a été adjugée 1,35 millions de dollars soit plus d’un million d’euros !

Cela fait du célèbre Panhead, la moto la plus chère de l’histoire de la moto.

Mais des doutes, de gros doutes planent sur l’authenticité de cette bécane !

Cette moto avait été cédée au vendeur, le promoteur immobilier Michael Eisenberg par Dan Haggerty.

Ce dernier  jouait un petit rôle (« Grizzly Adams ») dans le road movie et il avait aidé durant le film à la maintenance des quatre motos nécessaires aux besoins du tournage.

En effet, deux « Billy Bikes » et deux « Captain America » ont été réalisées  par  l’injustement méconnu customisateur noir Ben Hardy qui tenait un bouclard dans le quartier de Watts à Los Angeles dans les années soixante.

Et contrairement à ce que l’on peut lire assez souvent ici ou là, ce n’est pas Haggerty qui a dessiné les deux motos mais l’activiste et réalisateur noir Cliff Vaughs, ami de Peter Fonda, qui avait comme hobby la construction  de choppers avec l’aide de son mentor Ben Hardy.

Rapporté par Michael Eisenberg, Dan Haggerty aurait récupéré la moto du crash de la scène finale et l’aurait remontée. Les trois autres machines ont été volées à la fin du film et revendues en pièces détachées.

Hors selon les journalistes du Los Angeles Times, Dan Haggerty leurs aurait dit qu’il avait déjà vendu et authentifié un autre chopper « Captain America » il y a quelques années en assurant que c’était bien la véritable moto du film…Personnellement, je trouve que cela fait cher pour une moto avec autant de phrases au conditionnel à propos de ses origines.

Comme le dit en conclusion Peter Fonda à propos de cette vente qui est devenue « affaire » :

« Ça Pue! »