Une version customisée de la CR&S  Duu  présentée  lors du salon de Milan  par l’équipementier  Rizoma est l’occasion de redécouvrir ce roadster ou ce power cruiser (chacun choisira son vocable) totalement atypique et très novateur aussi bien d’un point de vue technique qu’esthétique.

« Duu » veut dire « deux » en italien. « Duu » pourrait signifier deux cultures ou deux cylindres mais plus prosaïquement ce nom indique que  c’est le deuxième modèle de motos construites par les ateliers milanais de CR&S (Café Racer et Superbikes).

La partie cycle est formée par un énorme tube de plus de 10 cm de diamètre en acier inoxydable soudé au tig qui va de la colonne de direction jusqu’à la platine arrière en aluminium où s’ancrent boîte de vitesses (à 5 ou 6 rapports selon option), cale pieds, bras oscillant et  amortisseur actionnant le bras oscillant. Cette poutre fait à la fois office de berceau pour le moteur X-Wedge  mais aussi office de réservoir d’essence d’une capacité de 15 litres. Cette technique de fabrication permet à CR&S de garantir à vie la partie cycle contre la corrosion.

Le mono bras oscillant est lui aussi construit de la même manière avec un tube de 9 cm courbé  et renforcé. L’angle de chasse est de 43 °. Les tés de fourche taillés dans la masse enserrent une fourche de 48 mm de diamètre. Les  deux disques  avant de type « wave » de 320 mm et le disque arrière de 260 mm sont pincés par des étriers Brembo.

Les jantes de 17 pouces sont taillées dans la masse. L’arrière accueille un pneu de taille assez modeste, un 190 afin de garantir de bonnes performance en courbe malgré le poids assez conséquent de la bête (245 kg).CR&S DUU

Le coeur de la Duu bât au rythme  du V-Twin à 56° développé par le géant de la préparation pour Harley Davidson : S&S.

Baptisé X-Wedge, il cube 117 cubic inches soit 1916 cm3. Ce bicylindre de nouvelle génération est très novateur par rapport aux autres moteurs construits par S&S basés sur la technologie Harley.

Plus puissant et plus performant qu’un Twin à 45°, le X-Wedge développe ainsi pas moins de 110 CV à 5100 tr/mn et 14, 8 daN.m de couple dès 4300 tr/mn.

Vendu à partir de 19 000 Euros, ce power cruiser  « haute couture » est une alternative des plus crédibles face à l’offre « prêt à rouler »  telles que les Ducati Diavel, Yamaha V-max 1700 ou la vieillissante  Harley Davidson V-Rod.

Il faudra certes se passer des béquilles électroniques comme l’ABS ou l’antipatinage, c’est le prix à payer pour rouler différent comme en automobile avec une certaine De Tomaso Pantera qui possédait les mêmes gênes (gros V8 ricain et savoir faire italien).