Préambule

– Les collecteurs et silencieux d’origine sont grippés à cause des températures qu’ils subissent. Ils sont donc difficiles à désolidariser même pour un mécano expérimenté. Pulvérisez abondamment du WD40 aux niveaux de pas de vis ( embouts et brides tout particulièrement) idéalement 24 heures avant d’entreprendre le changement de la ligne ou des embouts. Cela vous facilitera  la tache.

– Que vous montiez un jeu de silencieux ou une ligne complète, vous devrez déboulonner dans les deux cas la totalité de l’échappement. Le ou les silencieux ne trouveront jamais « leur place » avec un collecteur vissé. De plus, vous risquez de casser les écrous de culasses.

– Changez également les joints d’étanchéité lors du changement de l’échappement de l’échappement.

L’outillage nécessaire pour le changement de l’échappement

– Un maillet en bois ou en nylon voire une cale en bois est indispensable afin de déboiter les différents éléments de la ligne d’échappement ainsi que la bride solidarisant la culasse au collecteur.

– Utilisez impérativement des gants car toute tache de graisse sur les échappements neufs peut être indélébile.


– De plus, les écrous unissant le collecteur à la culasse sont difficiles d’accès. Il vous faudra une clef à cliquet à carré d’1/4 avec des douilles en taille impériale et une ou 2 rallonges longues dont une idéalement à rotule.
– Un jeu de clef à cliquet pour carré d’un 1/2 pouce ainsi qu’un jeu de clefs plates pourra s’avérer utile. Une clef dynamométrique est indispensable pour le serrage des écrous unissant échappement et culasses.

– Une pince circlip à bec ouvrant est nécessaire lors du changement de la ligne :

– De nombreuses lignes complètes sont fournies avec des supports spécifiques ainsi qu’un kit de visserie.  Il faudra impérativement les bloquer au frein filet comme la Loctite « Bleue ». Idem pour les boulons de culasses et les pare-chaleur.

Le démontage

1 – Débranchez la batterie ou le fusible principal.

2-  Sur les Tourings et autres Heritage, ôtez les sacoches. Sur les autres motos, enlevez tout ce qui peut vous gêner afin de travailler le plus aisément possible.

2 – Débranchez les 2 sondes 02. Attention, ces capteurs sont des éléments électroniques. Ils ne doivent pas être au contact de l’huile ou du dégrippant (WD40). Les sondes O2 sont parfois difficiles d’accès. Le démontage des collecteur pourra vous faciliter cette tache.

3 – Ôtez les pare-chaleur avec la clef à cliquet à carré de 1/4.

4 – Desserrez ensuite la totalité de la  ligne en commençant par les brides avec votre clef à cliquet. Les écrous sont souvent difficiles d’accès.

démontage échappement moto

Une clef à cliquet munie d’une rallonge sur rotule voire une clef plate (à utiliser avec précaution) pourra grandement vous aider lors de cette étape.

Remarque : Cette opération doit être menée même si vous n’effectuez que le changement des simples silencieux. Sans cela, ces derniers ne s’aligneront pas avec les collecteurs.

5- dévissez les vis reliant les échappements au cadre.

6- Vous pouvez alors enlever votre échappement.

7- Pour le changement de la ligne, dévissez les sondes 02 si votre moto en est équipée.

Remarque : Les écrous de culasses ne doivent jamais supporter le poids de la ligne ou être mis sous contrainte. En effet, ces écrous sont aussi cassants que du verre car ils subissent de très hautes températures.

Démontage sonde O2

Préparation pour le montage d’une nouvelle ligne

1 – Dans ce cas, enlevez le circlip. Vous pouvez alors ôter l’entretoise unissant collecteur et culasse. Placez-là sur le nouveau collecteur et réinstallez le circlip. Si ce dernier est corrodé ou déformé, changez-le.

2 – Réinstallez d’abord les entretoises sur les nouveaux collecteurs dans le sens indiqué. Placez ensuite le circlip de maintien.

circilps maintien entretoise échappement

Astuce : Vous pouvez mettre un peu de rouleau adhésif (scotch) pour empêcher que l’entretoise « navigue » sur le collecteur et fasse des rayures. Cela n’a d’intérêt que pour les échappements recouverts d’une finition noire.

3 – Changez les joints d’étanchéité (fournis ou pas) qui sont enchâssés dans la culasse.

4- Remonter les sondes O2 ou les « bouchons filetés » si votre moto n’en est pas pourvue. Attention, ils existent en deux diamètres 12 mm et 18 mm.  Il se peut que vous deviez les acquérir à part.

Le remontage

montage échappement harley-davidson

1- Il est impératif de changer les deux joints d’étanchéité au niveau de la jonction culasse-ligne d’échappement.  Pour les Harley-Davidson, Screamin’Eagle fournit des joints d’excellente qualité.

2-Revissez les sonde O2 en enduisant uniquement le filetage de WD40.

3-  Nous arrivons au point crucial. Replacez votre échappement sans rien serrer.  Alignez le collecteur et le silencieux ou la ligne avec les supports et les écrous de culasses.

4- Une fois que tout semble correctement placé, revissez votre ligne progressivement . Au niveau des écrous de culasses, il est préférable de réutiliser les écrous de série. Serrez ces derniers au couple demandé par le constructeur.

5 – Repositionnez les collier des pare-chaleur.

6 -Rebranchez vos sondes oxygène.

7- Rebranchez votre batterie ou remettez votre fusible principal.

7 -Nettoyez très consciencieusement collecteur et/ou silencieux ainsi que les caches neufs avant de démarrer votre machine. Je le rappelle à nouveau : Chaque tache de graisse peut être cuite et marquer votre échappement de manière définitive !

Joint Screamin’Eagle de type « mesh »

Cet article appartient à un groupe de 3 articles traitant de l’échappement :

– Le rôle de l’échappement

– Principe de fonctionnement d’un pot d’échappement de moto

– Changement d’un échappement : Mode opératoire